La quête du bonheur, c’est le bonheur de la quête

« Les sentiers qui cheminent dans l’ombre

Au pied de la montagne, sont multiples ;

Mais les voyageurs arrivés au sommet

Contemplent la même Lune. »

Poésie Zen

Spinoza donne, dans le scolie de Eth IV, 18, une définition du bonheur, qu’il faut resituer dans le raisonnement qui l’amène :

« … puisque la vertu (selon la définition 8) n’est rien d’autre qu’agir selon les lois de sa propre nature, et que personne (selon la proposition 7, partie III : L’effort (conatus) par lequel chaque chose s’efforce de persévérer dans son être n’est rien en dehors de l’essence actuelle de cette chose) ne s’efforce de conserver son être, sinon selon les lois de sa propre nature, il suit de là :

1° que le fondement de la vertu est l’effort même pour conserver son être propre, et que le bonheur consiste pour l’homme à pouvoir conserver son être ; … »

Ainsi, pour Spinoza, l’essence actuelle de l’homme est de tendre vers le bonheur : le spinozisme est un eudémonisme.

Mais pour pouvoir conserver son être, il faut le connaître, connaître ce qui le détermine à être. Ainsi vouloir être, c’est vouloir connaître et donc, vouloir être heureux, c’est vouloir connaître : « Le souverain bien de l’esprit est la connaissance de Dieu, et la souveraine vertu de l’esprit est de connaître Dieu » (Eth IV, 28).

Mais la connaissance n’est jamais achevée, elle est une quête perpétuelle : la quête du bonheur n’est bien rien d’autre que le bonheur de la quête (Encore un chiasme spinoziste !).

Jean-Pierre Vandeuren

Publicités
Cet article, publié dans Général, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s