Boîte à outils psychologique de Spinoza (BOPS) (1/2)

Les outils rassemblés ici et que nous avons souvent utilisés dans nos articles sont les propositions qui dévoilent les mécanismes de formation des affects. Elles sont de deux types : les mécanismes intra et inter-psychiques. Ces deux types sont évidemment inextricablement mêlés. Les affects de chaque individu trouvent leur fondement dans son effort pour persévérer et s’accroître dans son être, donc de rechercher la joie et d’éloigner la tristesse, mais, cet effort étant au départ totalement indéterminé, c’est son environnement familial et plus généralement social, qui va en déterminer les orientations. Et cette détermination trouve son fondement dans l’imitation qui joue le rôle de conatus global de la communauté humaine traduisant un véritable désir d’universalité. Au sein de cette communauté, l’individu va rechercher l’approbation des autres et repousser leur tendance de domination. Tous les mécanismes de formation des affects se greffent sur ces fondements – conatus individuel et social – et ces tendances fondamentales – recherche de la joie et de l’approbation d’autrui. C’est la raison pour laquelle ils sont, dans chacun des types,  présentés en deux blocs qui correspondent, le premier, à leur fondement dans ce type, le second, à leur tendance.

Rappelons d’abord la définition de l’affect :

Définition

A-1 : « J’entends par Affects les affections du Corps par lesquelles sa puissance d’agir est accrue ou réduite, secondée ou réprimée, et en même temps que ces affections, leurs idées » (Eth III, Définition 3).

Rappelons aussi que l’Esprit n’est rien d’autre que l’idée du Corps mais qu’il y a indépendance causale entre l’Esprit et le Corps :

A-2 : « Ni le Corps ne peut déterminer l’Esprit à penser, ni l’Esprit ne peut déterminer le Corps au mouvement, au repos, ou à un quelconque état que ce soit (s’il en existe) » (Eth III, 2).

A-3 ; Tous les affects s’expriment en fonction des trois affects de base, le Désir, la Joie et la Tristesse. Ainsi, par exemple, l’Amour est une Joie qu’accompagne l’idée d’une cause extérieure, la Haine une Tristesse qu’accompagne une telle idée, la Gloire, une joie qu’accompagne l’idée d’une action que nous imaginons louée par les autres, l’Ambition (de Gloire) est un Désir immodéré de la Gloire.

Les mécanismes intrapsychiques

I renvoie à Individuel.

I-1

L’essence de l’individu est son effort (conatus) pour persévérer et s’accroître dans son être (Eth III, 6 et 7).

Pour fixer la terminologie, il est bon de citer en entier le scolie de Eth III, 9 :

« Cet effort, quand il se rapporte exclusivement à l’Esprit, s’appelle Volonté ; mais quand il se rapporte à l’Esprit et au Corps tout ensemble, il se nomme Appétit. L’appétit n’est donc que l’essence même de l’homme, de laquelle découlent nécessairement toutes les modifications qui servent à sa conservation, de telle sorte que l’homme est déterminé à les produire. De plus, entre l’Appétit et le Désir il n’y a aucune différence, si ce n’est que le Désir se rapporte la plupart du temps à l’homme, en tant qu’il a conscience de son Appétit ; et c’est pourquoi on le peut définir de la sorte : Le Désir, c’est l’appétit avec conscience de lui-même. Il résulte de tout cela que ce qui fonde l’effort, le vouloir, l’appétit, le désir, ce n’est pas qu’on ait jugé qu’une chose est bonne ; mais, au contraire, on juge qu’une chose est bonne par cela même qu’on y tend par l’effort, le vouloir, l’appétit le désir. »

L’indétermination originelle du Désir est énoncée dans Eth III, 15 :

« Une chose quelconque peut être par accident cause de joie, de tristesse ou de désir » (Eth III, 15).

I-2

Le ciment de la cohésion individuelle est la Joie, tandis que son facteur de désagrégation, de désunion, est la Tristesse.

I-2-1

Joie et Tristesse sont reliées au Conatus, à la personnalité, aux désirs et aux actes par le cycle des passions de base :

 Chose extérieure affectante

                               ↓

Essence (Désir) → Affection → Affect (joie ou tristesse) → désir → action → …                                                      ↑

                Ingenium (= manière d’être affecté = personnalité)

Ce schéma est une façon visuelle  destinée à développer la définition du Désir :

« « Le Désir est l’essence même de l’homme en tant qu’elle est conçue comme déterminée à faire quelque chose par une affection quelconque donnée en elle » (Eth III, Définitions des Affects, 1).

I-2-2

Naturellement, l’individu va rechercher à  produire et accroître sa Joie et éloigner et détruire sa Tristesse :

I-2-2-1 : En général

« Nous nous efforçons de promouvoir l’avènement de tout ce dont nous imaginons que cela conduit à la Joie, mais nous nous efforçons d’éloigner ou de détruire tout ce qui s’y oppose, c’est-à-dire tout ce dont nous imaginons que cela conduit à la Tristesse » (Eth III, 28).

I-2-2-2 : Envers autrui

« Celui qui hait quelqu’un s’efforcera de lui faire subir un mal, à moins qu’il ne craigne qu’un mal plus grand n’en résulte pour lui. Au contraire, celui qui aime quelqu’un s’efforcera, selon la même loi, de bien agir à son égard » (Eth III, 39).

I-2-3

Joie et Tristesse interagissent dans le cycle des joies et tristesses :

Tristesse indirectement bonne → joie → joie indirectement mauvaise →tristesse → tristesse indirectement bonne → …

I-2-4

Les principaux mécanismes :

A : Association

A-1 : Association par contingence (deux affects simultanés)

« Si l’Esprit a été affecté une fois de deux affects en même temps, lorsque plus tard il sera affecté de l’un, il sera aussi affecté de l’autre » (Eth III, 14).

Il vaut la peine de mentionner le cas particulier donné par le corollaire de Eth III, 15 :

A-1-1 : « Du seul fait que nous avons considéré un objet en même temps que nous étions affectés d’une Joie ou d’une Tristesse dont il n’était pourtant pas la cause efficiente, nous pouvons l’aimer ou le haïr. »

A-2 : Association par ressemblance (Transfert direct)

«Par cela seul que nous imaginons qu’une chose a quelque trait de ressemblance avec un objet affectant habituellement l’esprit de joie ou de tristesse, et bien que le trait par lequel cette chose ressemble à cet objet ne soit pas la cause efficiente de ces affects , nous aimerons cependant cette chose  ou nous l’aurons en haine » (Eth III, 16).

A-3 : Association par ressemblance (Transfert inverse)

« Si, d’un objet qui affecte habituellement de Tristesse, nous imaginons qu’il a quelque chose de semblable à un autre objet qui nous affecte habituellement d’une Joie aussi grande, nous aurons simultanément pour lui de la haine et de l’amour » (Eth III, 17).

F : Fixation du Désir

« Qui se rappelle une chose à laquelle il a pris plaisir une fois, désire la posséder avec les mêmes circonstances que la première fois qu’il y a pris plaisir » (Eth III, 36).

E : Erratisme

« Des hommes divers peuvent être affectés de diverses manières par un seul et même objet, et un seul et même homme peut être affecté par un seul et même objet de diverses manières en même temps » (Eth III, 51).

T : Rapport au temps

T-1 : Déconnexion temporelle (identité des affects dans le temps)

« L’homme est affecté par l’image d’une chose passée ou future du même affect de joie ou de tristesse que par l’image d’une chose présente » (Eth III, 18).

En particulier, cette déconnexion débouche sur le cycle de l’espoir et de la crainte :

Espoir prédominant mais crainte croissante →  crainte prédominante et toujours croissante (cas-limite : le désespoir) → crainte prédominante mais décroissante →espoir prédominant et crainte décroissante (cas-limite : la sécurité) → …

T-2 : Préférence pour le présent (concerne l’intensité des affects)

« A l’égard d’une chose future que nous imaginons devoir être prochainement, nous sommes affectés de façon plus intense que si nous imaginions que son temps d’existence est beaucoup plus éloigné du présent » (Eth IV, 10).

Jean-Pierre Vandeuren

Publicités
Cet article, publié dans Général, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s