Archives mensuelles : novembre 2015

Spinoza et les paradoxes (2/2)

4. Type sémantique La chose de départ est réelle, mais imaginée, donc confuse ; le raisonnement appliqué est confus car il joue sur une absence de définition de la chose considérée ou sur l’amalgame de notions différentes ou encore sur la … Lire la suite

Publié dans Général | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Spinoza et les paradoxes (1/2)

Étymologiquement, le mot paradoxe provient du grec « para doxa », « ce qui est contre l’opinion ». Il se présente, en général,  sous la forme d’un discours comprenant une prémisse constituée de l’exposé d’un phénomène ou d’une situation acceptables, suivie du déroulement d’un … Lire la suite

Publié dans Général | Tagué , | Laisser un commentaire

Spinoza et les lapsus (3/3)

L’opinion publique est à l’affût de telles expressions car, au-delà du rire qu’elles provoquent, ayant compris que les discours politiques sont façonnés par des communicants, elle cherche à avoir accès à ce qui se cache sous les propos « autorisés et … Lire la suite

Publié dans Général | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Spinoza et les lapsus (2/3)

L’étude de Freud Dans son livre Psychopathologie de la vie quotidienne (1901), Freud étudie diverses manifestations de la vie psychique dont, entre autres, l’oubli et les lapsus. Il s’agit sans doute de son livre le plus personnel car il s’y examine … Lire la suite

Publié dans Général | Tagué , , | Laisser un commentaire

Spinoza et les lapsus (1/3)

Les lapsus ont sans doute accompagné l’évolution de la langue depuis ses origines, mais ils n’ont été étudiés que très tard, probablement vers le milieu du 19e siècle. L’engouement du public envers eux et leur popularité sont certainement dus à … Lire la suite

Publié dans Général | Tagué , | Laisser un commentaire